PORTRAIT: SETH, CHESTER BROWN & JOE MATT, rencontre avec les trois piliers du comics canadien

14/12/2018

 

 

Assise par terre comme une ado dans un festival, j'assiste, en ce dernier jour du salon SoBD, à une interview croisée pour le moins émouvante et conduite par Jean-Paul JENNEQUIN, auteur, critique et traducteur.

 

Car nous sommes beaucoup, trop même pour la capacité de cette petite salle, à être venus écouter les membres cette sainte trinité ayant su mêler l'absurde et la sagesse sous-jacente du comic strip à l'endurance des sagas de super-héros, puis dépoussiérer le tout sous l'influence underground du grand Robert CRUMB afin de produire quelque chose d'unique et de nouveau à une époque et dans un coin où les cartoonists se comptaient sur les doigts des deux mains : Toronto.

 

En effet, le contexte crée souvent l'émulation comme ce fut le cas pour les trois auteurs narrant aujourd'hui leur rencontre ainsi que leurs débuts de dessinateurs : « Il y avait tellement peu de cartoonists que nous étions presque obligés de devenirs amis et dès qu'un nouveau dessinateur aménageait, il intégrait automatiquement la bande ». Et, tandis que SETH et Chester BROWN avaient fait connaissance peu avant, Joe MATT, unique membre du trio à ne pas être canadien d'origine mais s'apprêtant à y séjourner (illégalement) pendant douze ans, intègre peu après le petit groupe.

 

 

Les atomes sont crochus et les motivations similaires  "A cette époque, nous rejetions carrément le comics maintream. Nous devions inventer autre chose». S'ensuivent plusieurs années d'expérimentations sous forme de mini-comics inspirés par leurs aînés Robert CRUMB, Art SPIGELMAN ou encore Harvey PEKAR. L'autobiographie est privilégiée « L'autobiographie est la manière la plus authentique d'écrire de bonnes histoires » et la transparence de mise « Chacun laissait les autres exprimer leur avis sur ses travaux. Ces années passées à nous montrer notre travail furent l'équivalent d'une école pour nous». Ce communautarisme de bon aloi dure quelques années puis chacun se met à créer de manière plus intime, plus secrète à mesure que sa ligne directrice s'affine.

 

 

Les trois auteurs abordent ensuite la fin des 80' et le creux de la vague . « Au début des 90', le comics indépendant était en perte de vitesse. Ils y avait de très bons romans graphiques mais qui n'intéressaient personne. Mais lorsque l'intérêt du public est revenu dans les années 2000, de nombreux auteurs dont Daniel CLOWES et Joe SACCO par exemple étaient prêts à proposer des livres de qualité » avant de revenir sur le fil conducteur de leur œuvre et son évolution au fil du temps, toujours quasiment purement autobiographique pour Joe MATT et Chester BROWN (qui n'hésitent pas à aborder des sujets tels que le porno, la masturbation ou encore la prostitution), mâtiné de fiction pour SETH.

 

 

Les titres Maus et The Peanuts reviennent très souvent dans la conversation, le tout ponctué de privates jokes, souvent à l'attention de Joe MATT et de ses déboires avec le genre féminin.

Les 90 minutes passent un un éclair malgré mes lombaires criant à l'injustice et la rencontre s'achève, abandonnant le public sur une furieuse envie de relire leurs travaux de jeunesse tels que Palookaville ou la Vie est belle malgré tout pour SETH, Je ne t'ai jamais aimé ou Le Playboy pour Chester BROWN ainsi que Peeshow ou Les kids pour Joe MATT.

 

Que vous ayez ou non des affinités avec le comics underground autobiographique, ces œuvres sont fondatrices, annonçant à l'époque une nouvelle bande dessinée, bien loin des albums formatés et destinés à divertir de bons petits américains!

 

PS: La conférence était en anglais et non traduite, à l'exception des questions de JPJ. Vous pardonnerez donc les petites inexactitudes dans ma restitution de certains commentaires...

 

Please reload

POSTS A L'AFFICHE
POSTS RÉCENTS
Please reload

ARCHIVES
Please reload

Retrouvez-nous

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Google+ - Black Circle

ME SUIVRE

  • Facebook - Black Circle
  • Contact_vmc2015_edited
  • Instagram - Black Circle

© 2018 Sofie Von Kelen

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now