CHRONIQUE - Spécial sélection FIBD 2020: "Alerte rouge" de Tomaz LAVRIC aux éditions Cà et Là (Parue dans le mensuel L'Avis des Bulles)

04/02/2020

 

Ljubiana 2010. Deux anciens amis tombent l'un sur l'autre dans les rues de la capitale. Mike, travaille à présent pour une société de courtage tandis que celui que l'on surnomme La Taupe, est devenu graphiste. Malgré le gouffre séparant leurs existences d'adultes, ils vont se remémorer leur amitié dans les années 80 et surtout Alerte Rouge, leur groupe de punk grâce auquel ils crachaient leur haine du système et surtout du nationalisme gangrenant les six républiques de ce territoires alors encore appelé Yougoslavie. La jeunesse était alors en pleine découverte de cette musique explosive, des plaisirs de l'alcool et des drogues mais également de la dissidence pure et dure.

 

 

Le précieux témoignage semi-autobiographique d'une époque de transition

 

Inspiré de la propre jeunesse de l'auteur, Alerte rouge met en scène des protagonistes fictifs mais fortement ancrés dans la réalité délicate de l'époque. Souvenirs réels et concession narratives y cohabitent avec harmonie tandis que la prise de position est subtile mais bien présente.

En effet, la force de cet ouvrage est sa progression du drame social vers le manifeste, la question politique étant amenée lentement, tout d'abord en filigrane puis de manière plus significative avant de devenir le point crucial. Car si le mouvement punk s'est enraciné de manière tellement significative et durable en Europe du Sud-Est, c'est en grande partie à cause de la grande instabilité due au démantèlement post-Tito de la Yougoslavie. Bridés par un régime communiste puis lâchés par un pouvoir incapable de fédérer ses républiques, les adolescents trouvèrent alors dans le punk une manière efficace de verbaliser leur désir d'anarchie.

 

Ici, l'auteur aborde les moindres aspects de cette révolution, des codes vestimentaires à l'exploration d'une sexualité plus libre en passant bien sûr par les psychotropes ou encore la refonte totale du paradigme artistique.

Aux côtés des membres d'Alerte Rouge, le lecteur devient alors acteur de ce creuset aux multiples possibilités malheureusement amoindries par des conflits ethniques qui, s'ils ne constituent pas ici l'axe principal, sont tout de même évoqués. 

 

 

 

Une liberté narrative faisant écho à l'âme rebelle des personnages

 

Le choix d'une alternance souvent imprévisible entre passé et présent aurait pu compromettre la lisibilité si Tomaz LAVRIC ne traitait pas ces flash-back comme étant à la fois le problème et la solution. En effet, s'il n'est pas toujours aisé d'identifier les époques au premier coup d’œil, il est capital de comprendre que le fait de les mélanger accidentellement n'a strictement aucune importante et permet même d'accéder plus facilement au message de fond. 

Car, en narrateur habile, l'auteur trouve ici un moyen supplémentaire de faire ressentir au lecteur que, malgré les années passées et les changements drastiques dans leurs vies, les membres d'Alerte Rouge sont toujours les mêmes et que leurs âmes rebelles n'ont pas lâché prise avec l'âge. Ainsi, en laissant exister une certaine confusion entre les temporalité, Tomaz LAVRIC nous dit que le temps qui passe ne change pas les cœurs libres, surtout ceux forgés au sein d'une époque de bouleversements aussi féroces.

 

Une très belle histoire écrite avec passion et témoignant du talent d'un auteur dont les publications ne sont jamais passées inaperçues.

 

 

 

Please reload

POSTS A L'AFFICHE
POSTS RÉCENTS
Please reload

ARCHIVES
Please reload

Retrouvez-nous

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Google+ - Black Circle

ME SUIVRE

  • Facebook - Black Circle
  • Contact_vmc2015_edited
  • Instagram - Black Circle

© 2018 Sofie Von Kelen

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now